N°1 de l'immobilier du Pays Salonais
28 août

Les notaires vous encouragent à vendre votre maison à La Fare-les-Oliviers !

AdobeStock_832388581

Du côté des transactions, l’été a été calme. C’est bien normal. Tous les ans, c’est la même chose. L’activité repart en général à la rentrée. Vous avez une maison à vendre à La Fare-les-Oliviers aux portes de la Provence. Alors, faut-il vous lancer ? Est-ce le bon moment ? Immonot.com, le portail des notaires, publie tous les deux mois la tendance du marché immobilier. Sa dernière tendance, issue d’une enquête nationale réalisée fin mai 2018 auprès d’études notariales réparties sur toute la France, décryptée par le Professeur Bernard Thion pour Immonot.com, prévoit pour les prochains mois un rythme de croisière sans à-coups, tant au niveau des prix que des transactions. C’est sûrement le moment de vous décider à vendre !

 Le conseil des notaires : la vente
Comment les notaires voient-ils les prochains mois ? Si le marché laissait craindre quelques accélérations en début d’année, les excès semblent écartés. Depuis l’été dernier, les notaires demeuraient assez partagés sur l’évolution des prix à plus long terme et, d’une manière générale, préconisaient l’achat pour ceux qui se situaient en ville, et la vente – donc la baisse des prix – pour ceux qui exerçaient en zone rurale.

Mais la dernière enquête des notaires présente plutôt une rupture prononcée avec cet équilibre. Vous avez une maison à vendre à La Fare-les-Oliviers ? Un conseil : mieux vaut la vendre avant d’acheter ! C’est en tout cas l’avis des notaires qui ressort de l’étude : 81 % d’entre eux considèrent qu’il y a lieu de vendre un bien en premier avant d’en acquérir un autre, 19 % demeurant d’un avis contraire. Ces positions tranchées témoignent d’une conjoncture plus délicate, tant sur le plan économique que politique. Toutefois, les perspectives au niveau du prix des terrains à bâtir apparaissent moins pessimistes, 36 % des réponses restant orientées vers l’achat.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée